Pantherophis emoryi (ex Elaphe guttata emoryi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pantherophis emoryi (ex Elaphe guttata emoryi)

Message par summerrain le Lun 11 Aoû 2008, 13:32

TAXONOMIE

Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embranchement Vertebrata
Classe Reptilia
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Colubridae
Genre Pantherophis
Espèce emoryi

Nom scientifique Pantherophis emoryi
Nom commun anglais Great plains rat snake
Nom commun français serpent ratier des plaines, serpent des prairies
Sous-espèces aucune connue actuellement

Elle a très longtemps été considérée comme une sous-espèce d'Elaphe guttata, ce qui a amené de nombreuses confusions entre les deux et une hybridation fréquente (pour trouver de nouvelles phases, c'est entre autres comme ça qu'on a fait des creamsicle).
Elle a été décrite pour la première fois par BAIRD & GIRARD en 1853. Elle est désormais une espèce à part entière, le Pantherophis emoryi (POTTS et COLLINS, 2005).

Son nom est un hommage au Brigadier Général William Hemsley Emory, qui supervisait en 1852 l'équipe de recherche qui collecta quelques spécimens por le Smithsonian Institute.


LEGISLATION

CITES Non
CDC Non si moins de 25 individus adultes
Autre Pas de législation particulière

GENERALITES

Longévité moyenne
environ 15 à 20 ans

Taille adulte
en moyenne 1m20 à 1m40, à noter il en existe une localité plus petite, l'intermontana,dont les plus grands spécimens atteignent à peine 1m (moyenne à 70 à 80cm pour un adulte)

Maturité
atteinte à 18 mois, mais risque de rétention d'oeufs si repro trop précoce. Il est conseillé d'attendre les 3 ans de la femelle avant de la faire reproduire.

Mode de reproduction
ovipare, la femelle pond en général de 10 à 20 oeufs (jusqu'à 25)

Dentition
aglyphe

Venin
aucun


DESCRIPTION ET PHOTO

Leur morphologie ressemble beaucoup aux gutts, mais leurs couleurs sint très différentes. Le fond est généralement gris à maronâtre, avec des tâches dorsales qui peuvent tirer sur le vert foncé sur le premier tiers du corps, ou sur un gris plus foncé voire marron foncé. Les motifs de la tête sont les mêmes que ceux des gutts. Leurs tâches sont cependant plus petites, voire parfois forment des bandes sur le dos et des tâches plus chaotiques sur les flancs.
Ils sont tout de même plus massifs que les gutts à taille adulte, et les juvéniles naissent un peu plus grands (et avec un caractère bien affirmé).

A noter qu'apparemment (à confirmer), la forme nominale est plus proche visuellement des tâches des gutts que l'intermontana.

Niveau comportement, la seule chose que je peux dire pour l'instant est qu'elles sont très actives le soir et pas du tout timides (à découvert dans le terra, et ce même si on est à côté, alors qu'elles viennent d'arriver).


Photo d'un juvénile normal :
à venir

Photo d'un adulte normal :
à venir

Photo de ma femelle juvénile (intermontana juvénile de 3 semaines) :


Photo de la mère de ma femelle (intermontana adulte de 3 ans, merci à Reptilis pour l'autorisation de la prendre en photo et l'utiliser) :




SITUATION A L'ETAT SAUVAGE

Pays d'origine
les deux tiers Est des USA (du New-Jersey, Nebraska et Colorado au Sud du Texas), ainsi que le nord du Mexique

Biotope
Principalement plaines et prairies herbeuses ou bordures de forêt, mais on peut aussi les trouver dans des zones plus arides voire rocailleuses

Mode de vie
plutôt terrestre et crépusculaire, voire nocturne

Nourriture naturelle
elle se nourrit principalement de rongeurs, mais peut aussi se nourrir de poulets, grenouilles et lézards

Répartition par ssp :
Il n'y a aucune ssp mais une localité est reconnue comme plus petite que la forme nominale. Il s'agit de l'"intermontana", qui vient des montagnes.


MAINTENANCE EN CAPTIVITE

Assez bizarrement (ou pas, vu le succès des gutts qui sont très proches), cette couleuvre est une des oubliées de la terrario. Sa morphologie est très proche de celle des gutts, ses couleurs sont différentes, l'intermontana présente l'avantage de rester plus petite que les gutts, elle n'est pas ophiophage. Et pourtant, il semblerait qu'on ne retienne de cette espèce que l'hybridation faite avec les gutts pour créer de nouvelles phases.

C'est dommage car cette espèce est facile à vivre et très simple de maintenance, elle mériterait d'être bien plus reconnue. Elle ressemble certes beaucoup à la gutt, mais elle en est en même temps totalement différente.


Terrarium
Selon la localité, on adaptera la taille du terrarium. La forme nominale sera sans soucis logée dans un terrarium de 70*60 ou 80*50 de base. Pour les intermontana qui sont plus petites, un terra de 60*45 suffira pour un couple adulte. Cette espèce n'est pas ophiophage et cohabite sans soucis, si on respecte les règles élémentaires.

Substrat
J'utilise des éclats de hêtre et de la litière de chanvre. Ils ont comme avantage d'être des substrats naturels, dans lesquels les serpents peuvent s'enfouir s'ils le souhaitent, et d'être d'entretien facile. Comme je nourris systématiquement à l'extérieur du terra, je ne prends aucun risque d'ingestion accidentelle de copeaux.

Décor
très certainement petites branches et feuilles mortes désinfectées pour faire comme un sol de sous-bois avec des cachettes naturelles

Températures et hygrométrie
Cette espèce partage le territoire des gutts, on les maintiens donc dans les mêmes conditions : une température diurne de 24 à 25°, avec un point chaud à 27-28° au printemps et en automne, et allant jusqu'à 30-31° en été. La nuit, on baisse à 20 à 22° environ.

L'hygrométrie se fait naturellement via un point d'eau placé au point chaud, au-dessus du chauffage, récipient assez grand pour que le serpent s'immerge totalement en cas de besoin. Cette espèce a besoin d'une hygrométrie comparable à nos climats, entre 40 et 50%.

Nourriture
Rongeurs décongelés présentés au rythme d'une proie tous les 10 à 12 jours (une par semaine pour les juvéniles).
Nourrissage à l'extérieur du terra dans une faunabox, pour éviter les risques d'occlusion suite à ingestion du substrat.


HIVERNATION
De la même manière que les gutts : on fait progressivement baisser la température pour atteindre environ 10° pendant 2 à 3 mois. Ensuite on les réveille progressivement.
Attention : il ne faut jamais faire hiberner un serpent sans être sûr que son tube digestif est vide, et on leur mettra un bac d'eau plus petit pour éviter qu'il ne s'immerge et n'attrape une pneumonie.


REPRODUCTION
De la même manière que les gutts : on nourrira bien les femelles au réveil d'hibernation jusqu'à leur mue d'ovulation, ensuite on introduira le mâle pendant environ 1 semaine si la femelle est réceptive (elle lèvera la queue pour permettre l'accouplement), sinon on l'enlève et on ré-essaiera plus tard. A priori les accouplements des emoryi, comme ceux des gutts, sont plus "doux" que certaines espèces (pas de grosse morsure...).

Après XX jours, la femelle pondra de 10 à 20 oeufs environ. Elle refera une mue juste après la ponte, celle-ci correspond à la deuxième ovulation. Qu'on les remette ou pas avec le mâle, dans 8 cas sur 10 la femelle va faire une deuxième ponte. Si on ne l'a pas remise avec le mâle, cette deuxième ponte sera rarement fertile ou viable.

A noter, les oeufs de la forme nominale seraient plus gros que ceux des gutts et les juvéniles sont également plus grands apparemment.

Les oeufs seront incubés comme ceux des gutts, à environ 28° avec une humidité de 80% au moins, dans une boite fermée sur de la vermiculite humide, pendant 55 à 61 jours. On séparera ensuite les juvéniles pour les placer dans des petites boites de croissance, au choix sur du sopalin ou sur des copeaux. On commencera à leur proposer des proies après leur première mue.


PRINCIPAUX ELEVEURS/FOURNISSEURS

Prix constatés
On les trouve assez facilement chez les éleveurs et en bourse, et bientôt quelques phases seront disponibles. Cependant, peu d'animalerie en proposent (les gutts sont plus rentables...).
Attention cependant, elles ressemblent beaucoup aux gutts dans leur morphologie, et les hybrides naturelles ne sont pas rares. Il peut être assez difficile de reconnaître une souche pure d'une hybride.

Reptilis :
forme intermontana juvénile : 55€

Marc et Soazig SAMIRANT (http://ophidiens.oldiblog.com/) :
forme normale juvénile : 30€


BIBLIOGRAPHIE

Le serpent des blés aux éditions Animalia (ISBN : 2-915740-36-4)


Sources internet

wikipedia
http://www.snakesofarkansas.com/Main/PantherophisEmoryi
avatar
summerrain
Animatrice Ophidiens
Animatrice Ophidiens

Féminin Nombre de messages : 121
Age : 37
Localisation : Pas loin de Rennes
Date d'inscription : 07/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://snakes-story.forumperso.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pantherophis emoryi (ex Elaphe guttata emoryi)

Message par vincent-noel le Dim 31 Aoû 2008, 11:47

Validée le 31 aout 2008.
avatar
vincent-noel
Vieux singe
Vieux singe

Masculin Nombre de messages : 943
Age : 38
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 08/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tiliqua.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum